Download E-books Eros enchainé : Les chrétiens, la famille et le genre PDF

By André Paul

Remark l. a. « faith d Amour » en est-elle venue, presque dès les origines et de manière très profonde, à devenir l ennemie de los angeles chair, et le vecteur de l. a. morale sexuelle et familiale que l on sait ?

André Paul nous invite à chercher avec lui ce qui a « déraillé » dans les resources culturelles du christianisme : tout start avec l interprétation restrictive, par le philosophe juif Philon d Alexandrie, de l. a. pensée grecque classique, et particulièrement de Platon. Eliminant le mythe de l androgyne, et privilégiant l idée d une création en deux temps (la femme étant seconde par rapport à l homme), ce maitre du judaïsme hellénistique fonde véritablement (via Clément d Alexandrie) l. a. morale sexuelle chrétienne. Celle-ci n a plus rien à voir avec les paroles et les actes de Jésus de Nazareth, tels que rapportés par les évangiles.

De ce parcours historique passionnant jaillissent d étonnantes lumières pour notre temps, nous permettant de saisir autrement les questions si délicates de los angeles valeur du mariage, de l. a. relativité de los angeles idea de famille, de l homologation anthropologique de l homosexualité et de los angeles théorie du style.

Show description

Read or Download Eros enchainé : Les chrétiens, la famille et le genre PDF

Best Christianity books

The Conversion of Europe: From Paganism to Christianity, 371-1386 AD

The tale of the way Europe used to be switched over to Christianity from 300AD to the capitulation of the Lithuanians as overdue as 1386 investigating the activists who have been eager about the missionary efforts; how the constitution of ecclesiastical govt got here into being; and at what aspect possible say society has develop into Christian.

Misquoting Jesus: The Story Behind Who Changed the Bible and Why

For nearly 1,500 years, the recent testomony manuscripts have been copied through hand––and error and intentional alterations abound within the competing manuscript models. spiritual and biblical pupil Bart Ehrman makes the provocative case that lots of our largely held ideals about the divinity of Jesus, the Trinity, and the divine origins of the Bible itself are the result of either intentional and unintended changes by means of scribes.

The Power of Parable: How Fiction by Jesus Became Fiction about Jesus

The world’s most excellent Jesus pupil John Dominic Crossan indicates us how the parables current through the New testomony not just exhibit what Jesus desired to educate but additionally give you the key for explaining how the Gospels’ writers sought to provide an explanation for the Prophet of Nazareth to the realm. during this significant exploration of the metaphorical tales instructed through Jesus and the Gospel writers, Crossan combines the biblical services of his the best Prayer with a old and social research that harkens heavily to his Jesus: A progressive Biography, developing an illuminating and nuanced exploration of the Scripture that fanatics of Marcus Borg and Bart Ehrman will locate interesting and crucial.

The Quakers: A Very Short Introduction (Very Short Introductions)

Here's definitely the right introductory consultant to the historical past and concepts of the Quakers, one of many world's such a lot attention-grabbing and enigmatic spiritual teams. rising in England within the 1650s as an intensive sect demanding the established order, the Quakers at the moment are most sensible identified for his or her anti-slavery actions, their principled stance opposed to struggle, and their pioneering paintings in penal reform.

Additional info for Eros enchainé : Les chrétiens, la famille et le genre

Show sample text content

Il est intéressant de connaître los angeles réaction toute humaine du même Jérôme après l. a. mort d’une jeune femme de son entourage, Fabiola. Celle-ci lui était très chère et venait de décéder. Elle s’était séparée d’un mari particulièrement odieux et brutal, puis avait épousé un autre homme. Jérôme ne l’approuve pas mais l’excuse. C’est dans une touchante lettre dont je ne résiste pas à citer ce passage : � [Après une litanie d’éloges] Cependant, tout de suite et dès le début, surgit une sorte d’écueil ; en tempête, ses détracteurs m’opposent que Fabiola avait agreementé un moment mariage après avoir quitté son finest foyer ; je ne ferai donc l’éloge de los angeles convertie qu’après avoir justifié los angeles coupable. Son prime mari avait, dit-on, de tels vices que même une courtisane ou une vile esclave n’auraient pu les supporter. Si je voulais les détailler, je discréditerais los angeles vertu d’une femme, qui préféra subir les torts d’un divorce plutôt que diffamer celui qui était, pour ainsi dire, une partie de son corps […]. Précepte du Seigneur : l. a. femme ne doit pas être répudiée, hors le cas de fornication, et, si elle est répudiée, elle doit demeurer dans le célibat. Tout ce qui est enjoint aux hommes rejaillit, par voie de conséquences, sur les femmes. Si une épouse adultère peut être répudiée, on ne saurait obliger une femme à garder un mari dépravé […]. Chez nous (à los angeles différence des païens) ce qui n’est pas permis aux femmes ne l’est pas non plus aux hommes ; identique est l. a. servitude, égal est aussi le statut […]. […] Elle renvoya […] cette débauche que proclamait tout le voisinage, mais dont seule l’épouse n’a pas trahi le mystery. Mais si on l’accuse : “Pourquoi, après avoir répudié son mari, n’est-elle pas restée célibataire ? ” Je ne ferai pas difficultés d’avouer que ce fut une faute, pourvu, toutefois, que je puisse me référer au cas de nécessité […]. Elle était extrêmement jeune […]. Elle jugea meilleur d’avouer ouvertement sa faiblesse, et de subir je ne sais quelle ombre d’un lamentable mariage, plutôt que de se livrer au désordre, en conservant le status de l. a. monogamie […]. Fabiola s’était shapeé une conviction et croyait avoir le droit de renvoyer son mari, ne connaissant pas toute l. a. vigueur de l’Évangile, qui dénie tout prétexte de mariage aux femmes chrétiennes, tant que leur mari est vivant(184). » Il fallut attendre le concile de Trente, en 1563, pour que les choses soient tranchées du côté des catholiques romains. Mais ce fut au terme de longs débats où les tenants des deux positions, pour ou contre le remariage, ne cessèrent de s’affronter. Les uns comme les autres invoquèrent jusqu’à l. a. fin le précédent de maîtres éminents ou de tendencies locales allant dans le sens de leur propre opinion. De grandes figures se trouvèrent citées comme autant d’autorités admettant que le mari séparé peut de nouveau convoler s’il a dû renvoyer sa femme pour fornicatio. Mais rien n’y healthy. Voici l. a. déclaration définitive, celle qui fut votée à l. a. majorité des voix puis promulguée : � Si quelqu’un dit que l’Église est dans l’erreur, ayant enseigné et enseignant, selon l. a. doctrine de l’Évangile et des apôtres, que le lien du mariage ne peut être dissous par l’adultère d’un des conjoints ; et que ni l’un ni l’autre, pas même l’innocent, qui n’a pas donné sujet à l’adultère, ne peut contracter un autre mariage du vivant de l’autre partie ; mais que commettant l’adultère, aussi bien le mari qui, ayant quitté sa femme coupable, en épouse une autre, que los angeles femme, ayant quitté le mari coupable, qui en prend un autre pour mari : qu’il soit anathème.

Rated 4.46 of 5 – based on 17 votes